Bibliographie

ANTHEAUME Benoît, GIRAUT Frédéric, Le territoire est mort. Vive les territoires. IRD, 386P.

Cet ouvrage entend interroger cette quête territoriale universelle avec un double objectf : cerner la nature et les contradictions de la postmodernité territoriale et dégager les éventuels modèles à l'oeuvre: modèles territoriaux et modèles émergents de régulation territoriale. Pour ce faire, nous avons choisi de donner la parole à des spécialistes de la question territoriale qui ne partagent pas forcemenent les mêmes approches. Participent ainsi à cet ouvrage des analystes des mutations territoriales comptemporaines et des chercheurs de modèles ou de formes de régulation des dispositifs territoriaux.
Accés au texte

 

DEMELAS Marie-Danielle, VIVIER Nadine, 2003, Les propriétés collectives face aux attaques libérales (1750-1914) - Europe occidentale et Amérique latine, PU Rennes,328p.

Les recherches réunies dans ce volume donnent une vision renouvelée de la question des propriétés collectives, question jadis déformée par les Passions avant d'être naguère oubliée, surtout en Europe. Les doctrines économiques libérales avaient jeté l'anathème sur ces terres qu'elles considéraient comme un obstacle au progrès, opinion confortée par les analyses marxistes. Aujourd'hui, les historiens essaient de se dégager du carcan idéologique. Ces terres suscitent de nouveau une réflexion théorique qui trouve sa place dans une réflexion globale sur la gestion de l'environnement et le concept d'agriculture durable. Les études rassemblées dans ce volume dressent un bilan, pays par pays, dé cette histoire mal connue, et se risquent à une première confrontation des expériences européennes et latino-américaines, soulignant l'unité de ce phénomène malgré la grande diversité de ses rythmes et de ses résultats.

 

DEROCHE Frédéric, BURGER Julian (pref),2009, Les peuples autochtones et leurs relations originales à la terre, Un questionnement pour l'ordre mondial, L'Harmattan,373p.

Les populations autochtones ont toujours fait l'objet d'incompréhension. Elles ont subi et subissent encore différents processus de génocide, d'ethnocide et d'écocide qui menacent leur survie. Les politiques étatiques ont conduit à la destruction de leur identité, faisant en sorte qu'elles s'assimilent au groupe majoritaire. Certaines ont su résister et ont réussi à faire évoluer l'opinion mondiale. Un système de protection de la relation à la terre et aux ressources naturelles se met en place même si les solutions envisagées restent fondées sur le modèle juridico-politique occidental...

 

 


INTERNATIONAL LAND COALITION (ILC), 2013,Droits des peuples autochtones aux terres, aux territoires et aux ressources.

 
JENSEN Marianne Wiben. IWGIA (sous la direction), 2005, Droits territoriaux des Peuples Autochtones,traduit en français en 2005 par le GITPA,L'Harmattan, 123p.

La terre est pour les peuples autochtones le fondement de la vie et de la culture. L'absence de droits et d'accès à leurs terres ou aux ressources naturelles mine la spécificité des cultures ces peuples et leur avenir.
Depuis de nombreuses années, le soutien aux peuples autochtones pour la sécurisation de leurs droits territoriaux fondamentaux est au centre du travail d'IWGIA (International Work Group for Indigenous Affairs). Ce volume rassemble des articles traitant de la situation actuelle en matière de droits territoriaux autochtones aux quatre coins du monde.

COMMANDEZ DES MAINTENANT EN LIGNE >>