LE GITPA S'ASSOCIE A LA SORTIE LE 7 FEVRIER 2018 DU FILM

THE RIDE

Chaque hiver, une troupe de cavaliers Sioux traverse les grandes plaines du Dakota pour commémorer le massacre de leurs ancêtres à Wounded Knee. Sur ces terres qui ne leurs appartiennent plus, les aînés tentent de transmettre aux plus jeunes leur culture, ou ce qu’il en reste. Un voyage dans le temps pour reconstruire une identité perdue qui confronte l’Amérique à sa propre histoire.

 

Tout le film se déroule le temps de la chevauchée, du premier jour, au moment du rassemblement des cavaliers, au quinzième et dernier jour, lors de la cérémonie dans le cimetière de Wounded Knee. Pas à pas, nous suivons leurs aventures, utilisant un style de cinéma « direct ». Ainsi, le film se focalise sur les histoires et les émotions qui émergent pendant le voyage, installant le spectateur dans le moment présent. Pas de voix off, pas de spécialistes ou d’historiens, pas de discours politique... L’histoire est racontée ici par des Sioux d’aujourd’hui, avec leurs propres mots. Le film essaye de se rapprocher des êtres humains, leurs gestes, leurs silences, leurs regards, leurs hésitations, leurs émotions et leurs rires. Les anecdotes qu’ils nous racontent sont souvent dures mais jamais larmoyantes. Ils ont un style unique, une forme d’humour noir, mélangée à de la distance. La chevauchée offre au film un cadre visuel très fort : des cavaliers Lakotas qui surgissent dans les grandes plaines, coincés entre une autoroute et des stations services. Tout au long, il y a ce contraste entre la nature sauvage dans laquelle leurs ancêtres vivaient autrefois, et l’univers en plastique bon marché de l’Amérique d’aujourd’hui. Les clôtures en barbelés sont partout, un peu comme des frontières que la tribu ne peut pas traverser, même sur sa propre réserve.

LA RESERVE DE STANDING ROCK

La réserve du peuple Sioux de Standing Rock est établie sur les terres de la Grande Réserve du peuple Sioux telle que définie par le Traité de Fort Laramie du 29 Avril 1868. S’étendant originellement de la rivière Missouri jusqu’à l’Ouest des Black Hills, elle descendait au Sud jusqu’au Nebraska. Son territoire a été, au fil des années, réduit par l’action illégale et unilatérale du gouvernement américain jusqu’en 1959, année de l’adoption d’une Constitution et d’une gouvernance propre à la Réserve. Aujourd’hui, la réserve de Standing Rock s’étend sur les Etats du Dakota du Nord et du Sud. Elle est gouvernée par un conseil, élu par les habitants de la réserve qui a autorité pour tout ce qui concerne le droit à la propriété, la vie économique, la sécurité, la santé et l’environnement. La population Sioux de Standing Rock, est originaire des peuples « Dakota » et « Lakota » qui signifient « Amis » ou « Alliés ». L’origine du mot « Sioux » remonte au XVIIème siècle et vient du nom que leur donnaient les indiens Ojibway du Nord: « Nadouwesou » (vipères). C’est un groupe de marchands français qui a donné le nom de Sioux qu’on leur connaît en ne gardant que la dernière syllabe du mot« Nadouwesou ». Le peuple Sioux est composé de plusieurs groupes, chacun ayant leurs propres identités culturelles, linguistiques, politiques et territoriales. Les Lakotas sont les plus nombreux et sont répartis sur d’autres réserves à proximité : Pine Ridge, Cheyenne River, Rosebud ...

LE MASSACRE DE WOUNDED KNEE

Après la victoire contre le géneral Custer à Little Big Horn et des années de résistance, le grand chef Sitting Bull capitule en 1881. Il est envoyé dans la réserve Lakota de Standing Rock, Dakota du Sud. Au même moment une ferveur religieuse se répand parmi les indiens, la ghost dance. Redoutant un soulèvement des réserves, la police décide d’emprisonner Sitting Bull. Lors de son arrestation, le 15 décembre 1890, il est tué d’une balle dans la tête. Les membres de sa tribu fuient alors la réserve et traversent le Dakota du Sud. Ils rallient le groupe de Big Foot aux environs de Bridger. Poursuivies par le septième de cavalerie, les deux tribus continuent pour rejoindre Red Cloud à Pine Ridge. Ils parcourent 450 km à pied avant d’être arrêtés à Wounded Knee. Le 28 décembre 1890, après les avoir désarmés, les soldats américains exécutent près de 350 Lakotas. Ce massacre marque la fin des guerres indiennes.

LA LUTTE CONTRE LE DAKOTA ACCESS PIPELINE

Au début de l’année 2016, la réserve de Standing Rock a connu un important mouvement de protestation contre l’installation d’un Pipeline traversant la rivière Missouri, au niveau du Lac Oahe bordant la Réserve, ainsi qu’un cimetière sacré. Pour le peuple de Standing Rock, le Pipeline est une dangereuse menace pour la propreté de l’eau ainsi qu’une profanation, et une violation supplémentaire des traités qui leur attribuent des droits sur l’eau. De Septembre à Novembre 2016, l’armée américaine a sécurisé le chantier du Pipeline en réprimant avec une extrême violence les manifestations de la Réserve (lâché de chiens, blessant grièvement 6 hommes, gaz lacrymogène, lancé de grenades à concussion et jets au canon d’eau gelée, en plein hiver).

Le 4 décembre 2016, après de longs mois de mobilisation, le Gouvernement Obama a finalement rejeté au Pipeline le droit d’usage des terres sous la rivière Missouri et commandé une enquête sur son impact écologique.

Mais le 24 janvier 2017, Donald Trump, nouveau Président des Etats-Unis, et investisseur du Pipeline, annule les dernières décisions et ordonne le redémarrage du chantier malgré une décision de justice fédérale statuant sur l’illégalité de cette reprise.

Aujourd’hui, la lutte continue toujours. De nombreux soutiens se sont joints à la communauté de Standing Rock (le sénateur Bernie Sanders, Robert Kennedy Jr, Jane Fonda, Ezra Miller ou Shailene Woodley qui s’est même fait arrêter...). Des actions sont menées, comme celle de mars 2017, longue de 4 jours, à Washington, conclue par une marche dans toute la ville, l’installation d’un tipi devant le Trump International Hotel et un ralliement devant la maison blanche.

En plus de Ron, nombreux sont les personnages de THE RIDE a avoir participé activement aux manifestations : Jimmy White, a été inculpé de charges fédérales et encourt jusqu’à 15 ans de prison pour « occupation d’un terrain privé ».

 

Film Annonce THE RIDE Documentaire de Stéphanie Gillard - 7 Février 2018 from Rouge Distribution on Vimeo.


Campagne du GITPA contre le projet du Dakota Access Pipeline

www.gitpa.org

Si vous pensez que nos lettres électroniques peuvent intéresser des personnes de votre entourage
Veuilliez nous communique leurs adresses courriels. Merci